Financement du secteur privé

Un secteur privé moteur de la croissance

Le secteur privé joue un rôle central pour réduire la pauvreté et soutenir la croissance économique grâce à la création d’emplois durables et à l’augmentation des revenus. Dans les pays en développement, le tissu économique des très petites entreprises et des PME concentre l’essentiel des emplois.

La commune de Manihi verdit son énergie

16/11/2016

La commune de l’archipel des Tuamotu s’est lancée dans l’acquisition d’une centrale hybride qui combinera énergie solaire et énergie thermique. Une initiative verte pour augmenter son potentiel électrique et réduire sa dépendance à l’importation de carburant !

Le soleil, un atout dans les Tuamotu

La solution photovoltaïque a déjà convaincu plusieurs communes des Tuamotu, archipel dont les atolls ont en commun un fort taux d’ensoleillement tout au long de l’année.
Aujourd’hui, la plupart des centrales fonctionnent à l’énergie fossile et dépendent du fuel, avec d’importants coûts financiers et environnementaux.
 
Une centrale pour électrifier l'aéroport
La nouvelle centrale hybride de Manihi, dont la construction débutera en janvier 2017, permettra à la commune d’économiser plusieurs millions de francs CFP de carburant par an.
La centrale combinera énergie solaire et énergie thermique et devrait générer une puissance suffisante pour électrifier l’ensemble de l'aéroport Motu et ainsi contribuer à l’activité touristique de l’île.
Pour cela, la commune a bénéficié d'une subvention du Fonds exceptionnel d'investissement (FEI) à hauteur de 80 % du montant des travaux.
L'AFD soutient ce projet environnemental et finance la quote-part restante grâce à un prêt signé le 14 novembre 2016 par tavana Mireille Haoatai et le directeur de l'agence de Papeete.
Le crédit porte sur un montant de 60 millions de francs CFP pour une durée de 15 ans.


Document de travail n°145 | Vulnérabilités comparées des économies ultramarines

05/05/2015

Jusqu’à une période récente, il existait peu d’indicateurs multidimensionnels permettant de caractériser les économies des départements et collectivités de l’Outremer français et de les comparer avec d’autres territoires, qu’il s’agisse de régions françaises ou d’autres petites économies insulaires. Cette étude se propose de mieux appréhender leur réalité multidimensionnelle à travers le calcul de deux indicateurs composites pour les départements et collectivités d’Outre-mer (DCOM) et les autres économies insulaires : l’indicateur de vulnérabilité économique (IVE) et l’indicateur de vulnérabilité physique au changement climatique (IVPCC).
Une analyse des composantes désagrégées permet de mettre en évidence les fragilités de chaque territoire – des spécificités que les politiques d’adaptation au changement climatique doivent notamment prendre en considération.
 

Le fonds de garantie SOGEFOM en pleine activité au dernier trimestre 2014

31/12/2014

La Société de gestion des fonds de garantie d'Outre-mer (SOGEFOM) est une filiale de l'AFD qui facilite l'accès des TPE/PME au crédit bancaire. Par des actions touchant des partenaires nombreux et variés durant le dernier trimetre 2014, elle vient expliquer, confirmer, et développer son rôle important de catalyseur dans le financement des entreprises.


À la rencontre des porteurs de projet et des partenaires bancaires

En septembre, la SOGEFOM a participé à «Planète PME», manifestation biennale en faveur des entreprises et organisée par le syndicat patronal CGPME à Tahiti.
Ce fut l'occasion de rencontrer les porteurs de projet de Tahiti et d'échanger avec les différents acteurs économiques insitutionnels de Polynésie. Ce salon fut le lieu idéal pour exposer et expliquer au grand public le poids important de la SOGEFOM dans les crédits accordés aux petites entreprises et son rôle contra-cyclique.
C'est aussi un moment privilégié pour échanger avec les porteurs de projet, leur indiquer les étapes clés pour monter un projet et obtenir les financements bancaires correspondants.

C'est enfin l'opportunité pour un acteur «caché» comme la SOGEFOM, de prendre le pouls de l'activité économique.

Fin octobre, la SOGEFOM a organisé une matinée d'échanges avec ses partenaires bancaires (Banque de Polynésie, Banque de Tahiti et Banque Socredo) pour leur présenter notamment la production du 1er semestre 2014, et exposer, face aux contraintes structurelles que peut rencontrer la SOGEFOM, les évolutions possibles du partenariat pour 2015.


Développer l'activité de la SOGEFOM dans les territoires isolés

En novembre, la SOGEFOM a accompagné l'une de ses banques partenaires à Tubuai, île haute située dans l'archipel des Australes. Cet archipel composé de cinq îles principales est connu pour la qualité de son foncier et son climat, favorisant ainsi une agriculture maraichère de qualité. Cette filière «exportatrice» vers Tahiti est néanmoins fortement dépendante des aléas du frêt vers Tahiti.


Les outils en faveur des petites entreprises qui ont recours à de l'emprunt bancaire pour investir, ainsi que l’ensemble des instruments de soutien au secteur privé et public en Polynésie française ont été présentés à cette occasion. Les représentants de l’AFD ont également pu procurer une assistance technique auprès d’entrepreneurs dans la structuration de leur projet, en identifiant zones de risque et opportunités possibles de développement de leurs activités, avec le soutien de la SOGEFOM.

Ces échanges ont renforcé les relations de l’AFD avec les partenaires institutionnels et économiques au sein de cet archipel.



Indicateurs d’impact des projets de gestion durable des terres, de lutte contre la dégradation des terres et la désertification

24/09/2014

Le présent document  se situe dans la problématique de la recherche de bons indicateurs pour l’évaluation des impacts à long terme des actions de développement. Le champ de l’étude concerne ici les actions de gestion durable des terres, de restauration et de réhabilitation des milieux dégradés, de prévention de la dégradation des terres, de lutte contre la désertification, plus particulièrement dans les régions sèches, arides, semi-arides et subhumides.

 

Perception et gestion des risques - Approches méthodologiques appliquées au développement

24/09/2014

Cet ouvrage présente un verbatim des interventions présentées et des débats tenus lors des séances plénières et des ateliers qui se sont déroulés du 19 au 27 juillet 2013 à l’université de Dà Lat sur la problématique de la « Perception et gestion des risques ». Quatre principaux axes de réflexion sont privilégiés dans le cadre d’ateliers thématiques : de la crise à la réduction du risque de catastrophe!: le cas des inondations!; risques économiques et financiers ; évaluations d’impact : méthodes et applications avec un zoom thématique sur la microfinance ; comprendre les crises passées pour mieux gérer le présent : initiation à la modélisation géo-historique des risques.

La SOGEFOM séduit les entrepreneurs affectés par la crise

20/02/2014

La Société de Gestion des Fonds de Garantie d’Outre-mer (SOGEFOM) a présenté à l'ensemble de ses partenaires bancaires et institutionnels, le bilan 2013 de son activité le 13 février dernier. Cette rencontre fut aussi l'occasion d'échanger avec les partenaires et de recueillir leurs avis sur les évolutions souhaitables du fonds.

Une activité en croissance en 2013
En dépit d'un contexte économique polynésien difficile, marqué par la diminution du PIB depuis 2008, la SOGEFOM a enregistré une importante progression en 2013, s'affichant ainsi comme une solution contra-cyclique à la crise. La SOGEFOM a ainsi soutenu 134 entreprises l’an dernier (82 en 2012), a garanti 150 crédits bancaires (86 crédits en 2012), soit 10,48 M€ garanti (5,87 M€ en 2012). Elle a contribué à la création de 115 emplois directs.
 
Cette forte augmentation s'explique en partie par le déploiement en Polynésie française, comme dans les autres territoires autonomes du Pacifique sud, un dispositif national de renforcement de la trésorerie des entreprises dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi . Cet outil de garantie des crédits de trésorerie a rencontré un grand succès auprès des banques locales, soucieuses de pouvoir accompagner les entreprises faisant face à un accroissement de leur besoin en fonds de roulement, principalement en raison du caractère atone de la commande publique.
 
Cette matinée s'est conclue par la volonté affichée de l'ensemble des partenaires de continuer à travailler ensemble et efficacement pour soutenir l'économie polynésienne. Dans cette optique la SOGEFOM a mis en place auprès des banques locales et à titre expérimental une délégation des garanties aux crédits d'investissement. Une opportunité pour les banques de mieux s'approprier ce dispositif de garantie et de leur faciliter l'octroi de crédits de faible montant.
 


 
 
1 
2  3  4  5 
 
 

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus