stratégie

La stratégie de l'AFD dans les Territoires Palestiniens vise à renforcer le cadre institutionnel pour favoriser un développement pérenne, et préserver la cohésion et la paix sociale.

En savoir plus

Stratégie

À la une

Redéfinir les interventions de l’AFD dans les territoires palestiniens

19/03/2014

Riche en ressources naturelles, la zone C en Cisjordanie est une région à fort potentiel de développement économique. C’est également la seule portion de Cisjordanie sur laquelle l’Autorité palestinienne n’a ni contrôle administratif, ni mandat pour suivre les questions de sécurité qui restent de la responsabilité israélienne.

Les conditions de vie difficiles y menacent la préservation des richesses, du mode de vie, et surtout la présence des communautés palestiniennes. Ces dernières années, l’Autorité palestinienne et les acteurs internationaux ont accordé une attention croissante à la zone C, jugée essentielle pour assurer la contigüité et la pérennité d’une solution à deux Etats. 

Dans ce contexte, un travail de capitalisation a été lancé fin 2012 par le département Méditerranée et Moyen Orient et la division de l’évaluation de l’AFD pour affiner la stratégie d’intervention de l’AFD en zone C. Deux questions clés sont traitées dans ce rapport : quels sont les besoins prioritaires en zone C ? Quelles approches et modalités d’intervention l’AFD gagnerait elle à y déployer pour y répondre ?
 



A Savoir n°3 | Vers une gestion concertée des systèmes aquifères transfrontaliers

01/11/2010

Les systèmes aquifères, qui représentent souvent une partie très importante des ressources en eau mobilisables d’un pays, sont inégalement connus.
Or, beaucoup plus souvent que les fleuves transfrontaliers, ils sont partagés entre plusieurs pays qui les utilisent généralement de façon indépendante, et souvent intensive, en partie pour l’alimentation en eau potable et pour les usages industriels, mais surtout pour l’agriculture irriguée.

Les utilisations souvent mal contrôlées de ces ressources entrainent dans de nombreux cas des phénomènes de surexploitation et de pollution, qui génèrent à leur tour des tensions locales, avec des risques de crises et de conflits entre pays.
C’est pourquoi il est aujourd’hui nécessaire d’améliorer la connaissance de ces systèmes aquifères et de promouvoir une gestion concertée, équitable et durable de ces ressources.
C'est l'objet du présent guide méthodologique qui présente la panoplie des divers types d’instruments utilisables et propose une démarche progressive, multiforme et pragmatique qui doit permettre d'atteindre ces objectifs dans
l’intérêt commun de toutes les parties impliquées. 

L’élaboration de ce guide méthodologique (troisième partie d’une étude plus globale) a été précédée d’importants travaux préparatoires :

  • en première partie : un constat préliminaire et une analyse générale incluant une identification des dynamiques en cours sur les plans législatif, institutionnel et technique ; une identification des grands enjeux et une analyse de quelques expériences de gestion de certains aquifères transfrontaliers (Sahara septentrional, Iullemeden, Guarani, Grès Nubiens, nappe du Rhin supérieur, nappe du Carbonifère, nappes du Genevois et du Stampriet) ;
  • en deuxième partie : des études de cas détaillées de sept systèmes aquifères transfrontaliers représentant des enjeux importants (aquifères du bassin du Mékong, bassin côtier Ghana-Togo-Bénin, bassin du Lac Tchad, bassin sénégalo-mauritanien, Taoudeni-Tanezrouft, Iullemeden, aquifères de la Montagne et aquifère Côtier partagés entre les Territoires palestiniens et Israël).

Ces travaux seront diffusés très prochainement sur les sites des partenaires de l’étude.



Focales n°2 | Le système de gouvernement local en Palestine

01/03/2010

Alors que, depuis presque deux décennies, la communauté internationale et les acteurs impliqués dans le conflit israélo-arabe et israélo-palestinien focalisent leur attention sur la construction d'un État palestinien, ce rapport s’intéresse au système de gouvernement local en Cisjordanie et dans la bande de Gaza.

L’antériorité du fait municipal sur le fait étatique, couplée à un processus continu de fragmentation du territoire, contribue à faire de l'objet local une échelle d'action de toute première importance en Palestine. Parallèlement au processus de formation d’un centre politique, les accords de paix israélopalestiniens ont ainsi débouché sur une certaine « relance » des institutions municipales. Après une présentation des enjeux politiques et territoriaux des accords de paix, ce rapport analyse les dimensions légales, administratives, financières et politiques du système de gouvernement local à l’oeuvre, depuis lors, dans les Territoires palestiniens.

♦ Aude SIGNOLES Maître de conférences en Sciences politiques, université de Galatasaray, Turquie
signoles@hotmail.com

Contact : Réjane Hugounenq
hugounenqr@afd.fr



Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus