L'AFD: un acteur majeur et innovant du financement climat

L'AFD au Brésil

Brasil 
                                                      Photo © Guillaume Chiron 

Avec un peu plus de 200 millions d'habitants et une superficie de 8,5 millions de km², le Brésil compte parmi les puissances émergentes et est devenu un acteur incontournable dans les négociations internationales.  Le pays est cependant confronté à de nombreux défis économiques, sociaux et environnementaux pour parvenir à un développement soutenable et inclusif.

Pour accroître sa compétitivité, le Brésil doit former une main d'œuvre qualifiée, améliorer sa productivité et développer ses infrastructures. Malgré des politiques sociales ambitieuses, plus d'un quart des habitants des agglomérations de Rio de Janeiro et São Paulo vivent dans des favelas et le Brésil fait encore partie des pays les plus inégaux au monde. Enfin, la préservation des ressources naturelles, exceptionnellement riches, demeure un enjeu majeur.

 

À la une

Où en est l'économie brésilienne ?

28/04/2014

Cette étude présente une analyse de la situation macroéconomique du Brésil. Elle s’articule autour de cinq parties. La première partie présente les mutations de la société brésilienne enregistrées au cours de la dernière décennie, ainsi que les enjeux sociaux auxquels demeure toutefois confronté le pays.

La seconde partie s’intéresse à l’évolution du régime de croissance du Brésil sur longue période et, sur la période plus récente, aux interrogations quant aux limites potentielles de son modèle. La troisième partie analyse les tensions croissantes pesant sur les finances publiques alors que la maîtrise de l’exécution budgétaire est historiquement un enjeu au Brésil. L’évolution des comptes externes est étudiée dans une quatrième partie. Enfin, la dernière partie met en évidence l’expansion du secteur bancaire et les vulnérabilités qui y sont liées.



Financer la ville latino-américaine. Des outils au service d’un développement urbain durable

27/03/2014

Implantée depuis 2007 en Amérique latine, l’AFD a fait du développement urbain durable l’un des axes majeurs de son intervention dans cette région. Entre 2007 et 2013, l’AFD a consacré plus de 2 milliards d’euros au développement urbain en Amérique latine, dont 40 % prêtés directement aux collectivités locales et aux banques qui les financent.

Au-delà de ses financements, l’AFD privilégie les partenariats avec les pouvoirs publics locaux, acteurs majeurs des politiques urbaines, en favorisant des échanges d’expérience et de savoir-faire entre la France et l’Amérique latine pour contribuer à la réflexion sur les moyens du développement urbain durable.

L’AFD, l’IPEA et la Fondation Ciudad Humana ont ainsi réalisé, avec des partenaires institutionnels français et latino-américains, plusieurs événements sur le thème de la ville et du changement climatique depuis 2011. Au travers de ces activités, les défis suscités par l’écart récurrent entre les besoins et les moyens mobilisables ont été identifiés. Ils ont appelé à une réflexion concrète sur l’optimisation et l’augmentation des outils de financement de la ville durable, qui est au cœur de la problématique de cet ouvrage.

Cette démarche menée dans le cadre du FUM s’inscrit aussi pleinement dans la perspective de la conférence "Paris climat 2015", et dans la définition des objectifs de développement durable qui seront établis en 2016. L’émergence de villes durables est en effet l’un des défis majeurs de la planète pour les prochaines décennies.

Cet ouvrage présenté par l'AFD s’appuie sur les travaux d’un cycle de conférences organisé en Amérique latine (au Mexique, en Colombie et au Brésil), en novembre et décembre 2013, rassemblant des experts et praticiens des questions urbaines.



Question de développement n° 05 | Enjeux du développement en Amérique latine

28/02/2014

Mars 2014 | Institut des Amériques ; sous la direction de Carlos QUENAN et Sébastien VELUT (IHEAL)
Coordination: Eric JOURCIN (AFD)
Synthèse de l'A Savoir 24



Si la plupart des pays d’Amérique latine ont accompli des progrès considérables au cours de la dernière décennie, un certain nombre d’obstacles restent à surmonter pour installer durablement la croissance et assurer un développement soutenable. Les défis sont importants : réduire les inégalités sociales et spatiales, dynamiser la gestion des villes et préserver leur environnement, renforcer l’épargne et l’investissement, promouvoir les gains de productivité, améliorer la qualité de l’éducation et de la formation, structurer la protection sociale.

Ces défis sont autant de motifs d’intervention et de collaboration pour une institution de développement comme l’AFD, dont l’activité dans cette partie du monde entend contribuer au mieux à l’épanouissement des relations entre l’Amérique latine et la France. Dans un tel contexte, la seconde édition de l'ouvrage ici synthétisé renouvelle un regard attentif sur les réalités économiques et sociopolitiques d’une région en pleine mutation, avec laquelle beaucoup reste à partager.
 



A Savoir n° 15 | La gouvernance climatique dans les pays en développement - Rapport sur les politiques internationales et nationales relatives au changement climatique en Chine, au Brésil, en Éthiopie et à Tuvalu

18/12/2013

David HELD, Eva-Maria NAG et Charles ROGER (LSE Global Governance)
Coordination : Fabio GRAZI, département de la Recherche, AFD

Le changement climatique, enjeu mondial le plus important de notre époque, occupe une place centrale dans l'agenda de la gouvernance mondiale. Pourtant, des tentatives récentes d'élaboration d'un cadre concret d'atténuation n'ont pas été à la hauteur des attentes. La recherche d’un accord mondial à travers des négociations internationales, ou les politiques nationales de réduction promues par les pays de l’Annexe 1 sont considérées comme des causes de cet échec. Bien que menant des actions très différentes de celles menées par les pays de l’Annexe 1, de grands pays émergents, comme la Chine ou le Brésil sont maintenant considérés comme à l'avant-garde des politiques en matière de changement climatique.L'émergence de ces nouveaux leaders dans le domaine du climat nécessite une étude des grandes tendances de leurs politiques nationales.

Cet ouvrage évalue ainsi les approches choisies par quatre économies émergentes et en développement pour aborder la question de la gouvernance du changement climatique, à la fois en décrivant l'évolution de leurs renforcements institutionnels et l'élaboration de leurs politiques, mais aussi en analysant les moteurs politiques et économiques du changement.



A Savoir n° 21 | Coopérations Sud-Sud et nouveaux acteurs de l’aide au développement agricole en Afrique de l’Ouest et australe - Le cas de la Chine et du Brésil

03/07/2013

Jean-Jacques GABAS (CIRAD,UMR Art-Dev), Frédéric GOULET (CIRAD,UMR Innovation), Clara ARNAUD (AFD) et Jimena DURAN (CIRAD)

Cette étude a pour objet de mieux comprendre l’ampleur et les modes d’intervention des coopérations chinoises et brésiliennes dans le secteur agricole en Afrique de l’Ouest et en Afrique australe. Elle s’appuie notamment sur des missions réalisées au Sénégal, au Bénin, au Ghana, au Mozambique et au Brésil.
 

Elle s’attache tout d’abord à identifier les actions de coopération dans le secteur agricole, à savoir les projets effectivement mis en œuvre. Elle dresse ensuite un panorama des objectifs, du fonctionnement et des contraintes des acteurs chinois et brésiliens, publics et privés, impliqués en Afrique, en montrant les chevauchements entre les sphères de l’action publique et de l’action privée.
L’étude met en lumière, enfin, les perceptions croisées, les rumeurs tenaces, voire infondées, qui accompagnent ces deux bailleurs de fonds.
 



A Savoir n° 19 | L’Afrique et les grands émergents

14/05/2013

Avril 2013 Jean-Raphaël CHAPONNIÈRE (Asia Center), Dominique PERREAU (D.P. Associates) et Patrick PLANE (directeur du CERDI, CNRS, Université d’Auvergne)
Étude coordonnée par Rémi GENEVEY (directeur de la Stratégie, AFD)

Depuis le début du XXIe siècle, l'irruption des grands pays émergents – la Chine, l'Inde et le Brésil – transforme profondément le continent africain, et plus particulièrement l'Afrique subsaharienne.
Y-a-t-il une stratégie globale de la Chine qui, en moins de dix ans, a multiplié son commerce avec l'Afrique par dix et redessiné, grâce à ses investissements, le réseau des infrastructures africaines ? Comment expliquer le dynamisme des entreprises indiennes, qui, à travers une gamme variée de technologies et grâce à des business models frugaux, proposent des alliances d'un type nouveau à leurs partenaires africains ? Le Brésil est-il réellement porteur d'un modèle alternatif de développement, initié par le Président Lula ? Comment est ressentie l'arrivée de ces nouveaux partenaires, par les dirigeants et les populations africaines ? Quel est l'impact réel de ces grandes puissances sur le développement africain ?
 

À travers l'analyse plus approfondie de quelques secteurs porteurs de grands investissements, les hydrocarbures, les mines, la forêt, ce rapport tente d'éclairer les dynamiques à l'oeuvre dans ce rapprochement des plaques tectoniques du Sud, asiatiques, latino-américaines et africaines.



 
 
1 
2  3 
 
 
Archives

En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’installation de cookies sur votre poste, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée. En savoir plus